Fast, easy and free

Create your website now

I create my website

collectif vaudais

Appel de Vaulx en Velin
Bloquons Blanquer !
Vendredi 3 mai 2019


Nous, personnels de Vaulx-en-Velin en grève reconductible depuis lundi 29 avril, appelons tous les secteurs à s’engager massivement dans la grève le 9 mai et les jours suivants.

 

Devant l’absence de réponse gouvernementale aux précédentes mobilisations, devant la destruction de l’école publique qui s’annonce, notre responsabilité est d’engager un rapport de force à la hauteur des enjeux. Nous avons décidé de cette mobilisation déterminée au côté des parents d’élèves en lutte car eux comme nous, considérons que cette loi est une attaque sans précédent qui met en péril l’avenir des enfants de la maternelle à l’université.


Conscient.e.s de la détermination du gouvernement, conscient.e.s que la journée du 9 mai ne suffira pas, il est donc nécessaire de poursuivre la mobilisation jusqu’au retrait total des réformes et loi Blanquer (loi dite de « l’école de la confiance », réformes des lycées
généraux et professionnel, Parcoursup).


Nous invitons tous les secteurs à organiser des AG locales notamment pour discuter de la reconduction de la grève, mettre en place des collectifs et des caisses de grève ...
Nous invitons le plus grand nombre à porter les décisions locales à l’assemblée départementale jeudi 9 mai à 14h00 à la Bourse du Travail.

Toutes et tous ensemble,

faisons reculer le gouvernement maintenant !

 

Pour nous contacter et vous informer :
Parents d’élèves : parentsvaudaisencolere@gmail.com
Enseignant.e.s : collectifvaudais@gmx.fr
Blog du collectif «On Vaulx mieux» : http://www.collectifvaudais.sitew.fr/BLANQUER PARTOUT ?

 

 

CONFIANCE NULLE PART !
Les réformes et loi Blanquer c’est :
DES ECONOMIES AU DETRIMENT DE LA REUSSITE DES ENFANTS.

Suppression de postes à tous les niveaux d’enseignement
Hausse des effectifs par classe de la maternelle (parfois jusqu’à 30 élèves) au lycée (multiplication des
cours à 35 élèves).
DES REFORMES QUI ORGANISENT LA DESTRUCTION DE L’ECOLE PUBLIQUE
ECOLE PRIMAIRE ET MATERNELLE

150 millions d’euros pour les écoles privées pour accueillir les enfants à partir de 3 ans.
Suppression des directions d’école. Conséquence : perte des relations de proximité famille/école.
Multiplication des contractuels non formés devant élèves.
COLLEGE ET LYCEE
Un BAC qui perd son caractère national : un bac pour chaque lycée qui n’aura pas la même valeur pour accéder aux études supérieures.
Suppression des filières au profit de spécialités inégalement réparties selon les établissements.
RĂ©duction du choix pour les petits Ă©tablissements (zones rurales, REP+, entre autres).
Lycée professionnel : diminution drastique des heures d'enseignement général (1/3 des heures en moins, et donc autant d’économie).
Parcoursup, une sélection généralisée pour accéder aux études supérieures avec des critères injustes et opaques.
Explosion du nombre d’établissements privés (soutien scolaire, cours privés, spécialités non disponibles dans les lycées publics ...)
Nous voulons l'abrogation des réformes et loi Blanquer (loi dite « école de la confiance », réformes des lycées généraux et professionnels, Parcoursup).
Nous voulons des moyens pour l'éducation prioritaire de la maternelle au lycée (24 élèves par classe sans globaliser les effectifs, statut éducation prioritaire pour les lycées, prime REP pour tous les personnels enseignants ou non).
Nous voulons des personnels formés et non précaires.
Nous voulons une formation initiale et continue de qualité.

 

Collectif vaudais des enseignants et des parents en lutte

Appel de Vaulx en Velin

Lundi 29 avril 2019

 

 

 

Nous, personnels de Vaulx-en-Velin (écoles Lorca, Courcelles, Anatole France, collège Valdo, Barbusse, lycée Doisneau et LP Musset) en grève reconductible à partir de ce jour contre la réforme Blanquer appelons le plus grand nombre à nous rejoindre dans ce combat.

Nous avons décidé de cette mobilisation déterminée au côté des parents d’élèves en lutte car eux comme nous, considérons que cette loi est une attaque sans précédent qui met en péril l’avenir des enfants de la maternelle à l’université.

Devant l’absence de réponse gouvernementale satisfaisante aux précédentes mobilisations (mobilisation lycéenne de cet hiver, grève massive le 19 mars, multiplication des nuits des établissements, des journées école morte, des journées de grève dans différentes régions), notre responsabilité est d’engager un rapport de force à la hauteur des enjeux.

 

 

Nous organisons :

 

Lundi 29 avril à 16h sur le parvis de l’opéra de Lyon pour une vente aux enchères de l’éducation.

Mardi 30 avril : rassemblement devant le collège Duclos et le lycĂ©e professionnel Musset Ă  7h30

Mardi 30 avril : pique-nique place de la Nation de Vaulx-en-Velin Ă  midi

Mercredi 1er mai : rendez-vous devant le rectorat Ă  9h45 avec pancartes et banderoles pour organiser un bloc Ă©ducation (avec des cortèges d’établissement et de secteurs) dans la manifestation intersyndicale.

Jeudi 2 mai : rassemblement devant le rectorat Ă  14h30

 

 

Nous, personnels grévistes, nous réunirons chaque matin en assemblée générale à 9h à Anatole France.

 

 

Nous appelons les personnels qui ont déposé des intentions de grève pour cette semaine à se mettre en grève dès mardi 30 avril ou à partir de jeudi 2 mai. Nous appelons l’ensemble des personnels du 1er degré à déposer des intentions de grève pour les semaines à venir.

 

Nous, grévistes de Vaulx-en-Velin, appelons l’ensemble des secteurs à préparer la mobilisation du jeudi 9 mai en organisant des AG par secteur avant le 9 mai ou le 9 mai, à participer à la manifestation du 9 mai et à participer à une AG le 9 mai pour discuter de la reconduction de la grève au niveau départemental.

 

 

 

BLANQUER PARTOUT ?

CONFIANCE NULLE PART !

 

 

La loi Blanquer c’est :

 

 

DES ECONOMIES AU DETRIMENT DE LA REUSSITE DE VOS ENFANTS.

  • Suppression de postes Ă  tous les niveaux d’enseignement

  • Hausse des effectifs par classe de la maternelle (parfois jusqu’à 30 Ă©lèves) au lycĂ©e (multiplication des cours Ă  35 Ă©lèves).

 

DES REFORMES QUI ORGANISENT LA DESTRUCTION DE L’ECOLE PUBLIQUE

 

ECOLE PRIMAIRE ET MATERNELLE

 

  • 150 millions d’euros pour les Ă©coles privĂ©es pour accueillir les enfants Ă  partir de 3 ans.

  • CrĂ©ation possible de jardins d’enfants sans enseignant Ă  la place de la maternelle publique.

  • Suppression des directions d’école. ConsĂ©quence : perte des relations de proximitĂ© famille/Ă©cole.

  • Multiplication des contractuels non formĂ©s devant Ă©lèves.

 

COLLEGE ET LYCEE

 

  • 40 000 Ă©lèves de plus Ă  la rentrĂ©e 2019 et 2 600 enseignants en moins !

  • Classe surchargĂ©e, qualitĂ© de l’enseignement dĂ©gradĂ©e (moins de cours en petits effectifs et de soutien aux Ă©lèves). Moins de postes ouverts aux concours du public et davantage de postes pour le privĂ©.

  • Un BAC qui perd son caractère national : un bac pour chaque lycĂ©e qui n’aura pas la mĂŞme valeur pour accĂ©der aux Ă©tudes supĂ©rieures.

  • Suppression des filières au profit de spĂ©cialitĂ©s inĂ©galement rĂ©parties selon les Ă©tablissements. RĂ©duction du choix pour les Ă©lèves de Doisneau.

  • LycĂ©e professionnel : diminution drastique des heures d'enseignement gĂ©nĂ©ral (1/3 des heures en moins, et donc autant d’économie).

  • Des choix de spĂ©cialitĂ©s dès la seconde qui limitent l’accès aux Ă©tudes supĂ©rieures.

  • Avec Parcoursup, une sĂ©lection gĂ©nĂ©ralisĂ©e pour accĂ©der aux Ă©tudes supĂ©rieures avec des critères injustes et opaques.

  • Multiplication des officines privĂ©es pour « coacher Â» les Ă©lèves.

  • Explosion du nombre d’établissements privĂ©s pour les Ă©tudes supĂ©rieures.

 

Nous voulons l'abrogation des réformes Blanquer (loi dite de l'école de la confiance et réformes des lycées), des moyens pour l'éducation prioritaire de la maternelle au lycée (24 élèves par classe, statut éducation prioritaire pour les lycées, prime REP pour tous les surveillants et les AESH), arrêt du recours aux personnels précaires et une formation de qualité.

Collectif vaudais des personnels de l’éducation et des parents en lutte

Parents vaudais en colère

Le collectif de parents d’élèves de Vaulx en Velin, en colère contre la loi Blanquer,
mène des actions depuis plusieurs semaines, visibles sur leur compte Facebook :
https://www.facebook.com/parentsvaudais/
Vous souhaitez vous mobiliser et/ou mutualiser vos actions ?
Contactez nous : parentsvaudaisencolere@gmail.com

Lettre Ă  Mme la Maire

Collectif des parents vaudais-es en colère contre la loi Blanquer
A Vaulx-en-Velin, le 29/04/2019
Madame la Maire ,
Mairie de Vaulx-en-Velin
Place de la Nation
69120 Vaulx-en-Velin
Madame la Maire,
Nous, parents d'élèves élus vaudais-es, vous alertons sur la proposition de loi Blanquer actuellement à l'étude par le Sénat. Cette loi va toucher tous les niveaux d'enseignements de nos enfants, en modifiant l'organisation du système scolaire de la maternelle au lycée tout en baissant globalement les moyens humains et financiers pour l'école publique. Nous nous y opposons fermement comme le font de nombreux parents en France depuis plusieurs semaines, ainsi que de nombreux personnels de l’Éducation Nationale et des maires de villes populaires. En tant que parents d'élèves scolarisés en éducation prioritaire, cette loi ne nous inspire aucune "confiance" car elle va accentuer la remise en cause d'un droit à l'éducation de qualité pour tou-te-s et elle va générer la disparition d'écoles à taille humaine et donc la perte de proximité entre les familles et les écoles. Depuis peu, certains maires de villes de la région parisienne sont montés au créneau pour dire NON à cette loi dangereuse à plus d'un point :

• Financement des écoles maternelles privées par les municipalités, organisant le tri social dès le plus jeune âge,
• La création des EPLEI qui instaure dès la maternelle une école à deux vitesses
• Disparition des directeurs-trices dans les écoles maternelles et élémentaires lors de la création des EPSF
• Disparition des conseils d'école au profit des conseils d'administration dans les collèges
• Affectations de personnel non qualifié en responsabilité de classe
• Affectations collectives des AESH
• Recours massif aux contractuels
• Perte des libertés d'expression et pédagogique pour les enseignants
• Augmentation du nombre d'élèves par classe dans les collèges et les lycées
• Injustices du système Parcoursup
• Un bac qui perd son caractère national : le bac n'aura pas la même valeur partout
• Disparitions des filières au profit des spécialités inégalement établissements (réduction du choix pour les élèves du lycée Doisneau)
• Diminution importante des heures d'enseignement général dans les lycées professionnels
• Toute l'utopie autour de la disparition de la carte scolaire pour le choix du lycée
• ....

 

Nous, parents vaudais-es déclarons qu'une autre école publique est possible. Dans l'école que nous voulons, nos enfants, mais aussi tous les enfants sur tout le territoire doivent pouvoir accéder à des connaissances, des compétences, une culture générale et un esprit critique élevés et doivent pouvoir choisir leur avenir. Pour cela, nous voulons des écoles à taille humaine où la proximité familles / écoles existe. Nous voulons des moyens humains et financiers en priorité pour l'école publique à laquelle nous sommes attachés-ées, avec une éducation de qualité pour tous les enfants (élèves en difficultés ou porteurs de handicap) et partout sur le territoire qu'on habite à Vaulx-en-Velin ou à Lyon 6ème.

 

Nous réclamons donc le retrait de cette loi qui a été instaurée sans concertation de la communauté éducative et demandons des moyens humains et financiers pour l'éducation en général et particulièrement pour l'éducation prioritaire de la maternelle au lycée (pas plus de 24 élèves par classe,
statut éducation prioritaire pour les lycées, le maintien du dispositif "plus de maîtres que de classes"...). Nous voudrions connaitre votre position concernant les conséquences de la loi Blanquer particulièrement
pour l'Ă©ducation prioritaire.

Nous vous sollicitons Mme la maire afin de signer l'appel des maires des villes populaires contre la loi Blanquer déjà signé par Gilles POUX, maire de La Courneuve , Azzedine TAÏBI , maire de Stains , Patrice Bessac, maire de Montreuil , Meriem Derkaoui, maire d’Aubervilliers , Mohamed Gnabaly, maire de l’Ile- Saint-Denis , Carinne Juste, maire de Villetaneuse et Laurent Russier, maire de Saint-Denis ...
( https://www.liberation.fr/debats/2019/04/18/nous-maires-de-villes-populaires-disons-non-a-la-loi-
blanquer_1722197)
Par ailleurs, nous nous inquiétons des conséquences pour la ville de Vaulx-en-Velin des articles relatifs à l'instruction obligatoire à 3 ans et à l'extension de la loi Debré sur le devoir de financement des écoles privées par les mairies aux écoles maternelles. Est ce que le budget présent et à venir sera impacté et est- ce que cela conduira à des baisses concernant le financement des écoles publiques ?
Nous espérons vous compter à nos côtés face à cette loi. De nouvelles actions seront menées dans les écoles, collèges et lycées de la ville de Vaulx-en-Velin aux côtés des enseignant-es dès cette semaine de rentrée.


Veuillez agréer, Madame la Maire, nos salutations respectueuses,
Collectif des parents vaudais-es en colère contre la Loi Blanquer
parentsvaudaisencolere@gmail.com

L'Ă©cole de la confiance ?

L’ÉCOLE DE LA CONFIANCE ?

 

 

 

LA RÉFORME

LA RÉALITÉ

Ecoles

Maternelle obligatoire

dès 3 ans

Les mairies devront financer les maternelles privĂ©es, au dĂ©triment des Ă©coles publiques : moins de moyens, d’AVS, d’ATSEM…

Regroupement du Cycle 3

(CM1/CM2/collège)

Élèves noyés dans de grands établissements,

moins d’accompagnement individuel.

Collèges

Augmentation du

nombre d’élèves

et

suppressions de postes

40 000 Ă©lèves en plus, 2600 personnels en moins nationalement :

Classes surchargées, qualité d’enseignement dégradée

(moins de suivi individuel, d’évaluation, de temps pour chacun)

Conditions de vie dans l’établissement dĂ©gradĂ©es :

pas assez de place pour tout le monde.

DES ÉCONOMIES AU DÉTRIMENT

DE LA RÉUSSITE DE VOS ENFANTS !

Projet de suppression

du classement en

Éducation Prioritaire

Disparition des moyens supplĂ©mentaires attribuĂ©s au collège :

augmentation du nombre d’élèves par classes, fin des cours en

demi-groupes, baisse des financements de projets et de sorties…

« LoyautĂ© Â» des enseignants

Interdiction d’exprimer son désaccord ou ses inquiétudes

sur l’institution = loi du silence, non-respect de la liberté d’expression.

Lycées

Parcours personnalisés,

choix des spécialités

Le choix ne pourra se faire que parmi les spĂ©cialitĂ©s proposĂ©es dans le lycĂ©e de secteur sans dĂ©rogation : plus de mobilitĂ© pour les Ă©lèves !

Disparition des options facultatives au Bac, donc des points bonus.

Bac remodelé et

« lycĂ©e de l’égalitĂ© Â»

40 % de l’examen en contrĂ´le continu : le Bac aura plus ou moins de valeur selon la rĂ©putation du quartier dans lequel il a Ă©tĂ© passĂ©.

Parcoursup

MĂ©connaissance des critères de sĂ©lection pour s’inscrire Ă  l’UniversitĂ©, absence de transparence, moins d’égalitĂ©, moins de libertĂ© de choix !

« Ă‰cole de la confiance Â»

Une triple réforme (conditions d’enseignement, programmes et Bac)

qui passe en force. Des conditions de travail dĂ©tĂ©riorĂ©es pour les enseignants, au dĂ©triment des apprentissages de vos enfants !

 

Des réformes qui ne prennent en compte ni le bien-être des enseignants ni celui des élèves, qui renforcent les inégalités sociales, qui ne garantissent pas à vos enfants la liberté de choisir leur avenir. Une loi de l’école de la confiance qui fait taire les enseignants et qui veut nous empêcher de vous alerter sur ses dangers…

 

Venez à la réunion d’information

 

UVONS-NOUS ENCORE AVOIR CONFIANCE ?

 

Vos enfants

enchaînent des réformes

successives (primaire, collège et

aujourd’hui lycĂ©e) et en font les frais :

une gĂ©nĂ©ration CRASH TEST...